Le référentiel métier "INGENIEUR DE L'esa" est en cours de redaction

L'activité «Identification des besoins professionnels / Élaboration des référentiels métiers» est maintenant bien avancée et devrait proposer dans le courant du mois d’octobre 2015, le référentiel métier de l’Ingénieur de l’ESA. Accompagnée par deux spécialistes français en ingénierie de la formation, Frédéric Lhoste et Guillaume Gillet, la cellule pédagogique ad-hoc, composée d’un panel d'une dizaine d’enseignants-chercheurs de l’INPHB et coordonnée par Dr  Goué Danhoue s’est attelée avec efficacité à ce chantier.


Les travaux (enquêtes de terrain et analyse des besoins) ont été organisés en différents champs thématiques de recherche/formation et sur différents niveaux clés (Production, transformation, commercialisation, gestion managériale, développement durable, R&D, encadrement et formation, gestion de projets) afin de mieux appréhender la professionnalisation des ingénieurs attendus par les milieux professionnels.

 

Le référentiel aujourd’hui en cours de finalisation, insiste notamment sur le fait que l’ingénieur de l’ESA, pour l’exercice de son métier doit mobiliser un ensemble de compétences d’adaptation.

Pour cela, il doit d’abord posséder une solide base de connaissances scientifiques pluridisciplinaires et maîtriser des savoirs méthodologiques, dans les domaines variés comme les sciences du vivant, de l'ingénieur et des sciences économiques, humaines et sociales (tronc commun).

Il doit aussi être en mesure de déployer ces compétences dans une approche systémique pour apporter une réponse contextualisée à une problématique complexe, et ce, à différentes échelles d’intervention (approche systémique des problématiques).

Enfin, sa capacité d’écoute et d’analyse lui permet alors une bonne compréhension de son contexte d’action gérant ainsi l'incertitude et le risque en mobilisant, notamment, les outils et méthodes de l'analyse prospective.

Professionnel responsable, il est capable de comprendre et de gérer la complexité de façon opérationnelle en tenant compte des enjeux techniques, socio-économiques et environnementaux. Son intervention au niveau des territoires, des filières et des organisations mobilise les concepts et applications du développement durable. (Responsabilité, capacité d’autonomie et de prise de décision).

 

Le référentiel, document de référence sur lequel se déclineront par la suite les référentiels de certification puis de formation, met clairement en exergue l'ensemble des compétences qui seront évaluées ainsi que les savoirs associés permettant de mobiliser les compétences.


C’est sur la base de ce référentiel que la phase suivante de construction et d’écriture de la nouvelle architecture des cursus de l’ESA sera réalisée dans les mois à venir. L’objectif visé est de proposer dès la rentrée 2016/2017 de nouveaux cursus d’ingénieurs adaptés au LMD et en phase avec les besoins actuels de l’agriculture ivoirienne.


A noter par ailleurs qu’au cours du processus d’élaboration du référentiel métier, les membres de la cellule pédagogique ont acquis des compétences en ingénierie de la formation et en construction de référentiel. C’est  un  véritable atout dans la réforme engagée par l’INPHB.

 

 

Frédéric Lhoste, Guillaume Gillet, Christine Moretti